Bulletin de l'été - Erri de Luca, Le tour de l’oie, Gallimard, frs 25.90

Erri de Luca, Le tour de l’oie, Gallimard, frs 25.90

Le temps d’une nuit d’orage l’auteur s’invente un fils avec lequel il va « revisiter les cases de sa vie »: Naples, la nostalgie de la famille, les femmes avec qui il aurait voulu partager davantage, la nécessité de quitter sa ville natale, son engagement politique, la littérature, Dostoïevski, Borges, son amour des langues et du voyage.
Sans passé commun avec ce fils d’un soir, il s’interroge sur sa propre existence dans laquelle il a le sentiment de ne pas avoir pu « jeter les dés » et maîtriser son destin. Dans ce dialogue paternel, il partage ses désirs suspendus… Au fil des pages, cette relation filiale devient de plus en plus inconfortable… C’est par ce procédé littéraire que le lecteur pourra rencontrer l’auteur dans une dimension intime. Paradoxalement, il y a dans ce texte une forme de distance sur les événements, probablement le temps qui s’est écoulé… Ou alors la pudeur, l’humilité profonde qui caractérise ce merveilleux «raconteur d’histoire» qu’est Erri de Luca. LdV

Rubrique Critiques: