Bulletin de l'été - Roxane Gay, Hunger : une histoire de mon corps, Denoël, frs 33.50

Roxane Gay, Hunger : une histoire de mon corps, Denoël, frs 33.50

Roxane Gay est noire, mesure 1m90 et pèse un peu moins de 300kg, du moins au moment où elle écrit ce livre. C’est l’histoire du passé et du passif de son corps, mais aussi l’histoire de sa faim.
À douze ans, l’auteure est violée par une bande de garçons de son école dans une cabane, dans la forêt. Suite à cette tragédie, elle passe sa vie à se construire une forteresse pour se protéger. Et pour ce faire, elle mange. Elle mange pour grossir et devenir invisible, car on ne voit pas les gros. On les ignore et on les juge. Au mieux, on ne s’intéresse pas à eux. Au pire… Chaque corps gros a sa propre histoire.
En 88 chapitres plus ou moins longs, Roxane Gay raconte son parcours, ses peurs, ses doutes, ses luttes. Car avec sa carrure, le quotidien est une lutte : y aura-t-il des marches à gravir pour monter sur l’estrade ? Les sièges auront-ils des accoudoirs ? Seront-ils assez solides pour supporter mon poids ?
C’est aussi une réflexion sur les corps et le rapport au corps. Loin de faire son envergure, ses questions touchent et émeuvent. Ses interrogations, ses conclusions, sont universelles.
Roxane Gay se dévoile sans détours avec une franchise désarmante. Son livre est beau, tantôt drôle, tantôt dramatique, révoltant, toujours bouleversant. Vous ne direz plus jamais « gros » comme avant. MR

Rubrique Critiques: