Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie

Encore une nuit de merde dans cette ville pourrieNick Flynn
Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie (trad. américain)
Gallimard, 2006

Derrière ce titre un peu surprenant, on découvre un formidable récit autobiographique qui nous plonge dans les quartiers pauvres de Boston. Au centre de l'histoire, la rencontre entre l'auteur œuvrant alors dans un foyer pour sans-abri, et Jonathan - son père alcoolique impénitent, mythomane et SDF - dont il était séparé depuis l'enfance. Placés dans un savant désordre, de brefs chapitres se répondent révélant la vie tumultueuse de Flynn ainsi que celle de ses parents, de sa naissance en 1960 à aujourd'hui.

L'écrivain raconte sa mère suicidaire, son père ne parvenant pas à se faire éditer, sombrant lentement dans la misère et la solitude ; mais aussi les naufragés urbains qu?il côtoie sur son lieu de travail. Il s'en tient toutefois à des descriptions factuelles, rendant leur dignité à des personnages imparfaits, souvent méprisés. Sans le savoir, Nick et Jonathan ont suivi des chemins parallèles, s'égarant dans l'alcool, cherchant leur salut dans l'écriture. Ce qui fait toute la différence c'est que Nick Flynn signe ici un textepoignant et talentueux, réussissant là où son père avait échoué.

 

Catherine Zoellig (paru dans Le Temps)