Le Don des morts

"Où donc est-il, ce rêve, que nous avons fait, d’une vie libre dans un espace harmonieux, la vie d’un homme émancipé nourri de la fréquentation des livres? Etait-il destiné à ne rester qu’une utopie, une chimère, une proposition à jamais impossible à remplir? Tandis que nous en rêvions, que nous nous en nourrissions, un autre monde est né, un nouvel ordre est en train de s’établir; un nouvel habitat de l’homme; une nouvelle façon de vivre ensemble, de penser, de se distraire, dont les livres ne sont plus le centre. Non plus la ville, mais la banlieue générale; […] Non plus les places publiques où l’homme regarde, passe, échange, pense. Mais le carrefour, l’échangeur routier, le chaos des maisons. L’universelle banlieue."
Danièle Sallenave
Le Don des morts
Sur la littérature

1991

Le don des morts