Pour en finir avec la prison

"La question «Mais que voulez-vous donc mettre à la place des prisons?» vise à faire occuper au citoyen ordinaire la place de l’Etat, elle vise à lui faire adopter sur la société le regard de l’autorité, de la police, le point de vue inconditionnel de l’ordre, mais sans lui concéder pour autant la plus petite once de pouvoir effectif. Elle appelle l’abandon de tout point de vue critique sur ce dont cet ordre est fait et ce dont il se soucie. Elle exhorte à un reconditionnement du regard et de l’intelligence, dont l’effet est de rendre l’homme ordinaire incapable de jeter sur l’infracteur et les infractions ou les crimes un autre regard que celui de la police et de l’Etat. Or, l’infracteur a de nombreux pseudonymes ─ chômeur, sans papiers, fou, fumeur de cannabis, désespéré, etc."
Alain Brossat
Pour en finir avec la prison
Ed. La Fabrique, 2001

Pour en finir avec la prison