Déserteur - Halfdan Pisket

Presque-lune éditions, Melesse, 2017, 103 pages, 27.90.
Un village turc, deux amis vivent leur adolescence, rêvent d’ailleurs. Mais un jour, les « sans visages » (l’armée) assassinent l’ami : « ils l’ont vu prendre du bois. »
Le jeune homme sombre, obsédé par l’idée de vengeance. Ce récit dessiné avec une belle intensité noir/blanc décrit un pays nationaliste et répressif où la fugue à la ville au risque de la clochardisation ou l’incorporation parmi les « sans visages » sont souvent les seuls avenirs concevables.
YB

Rubrique Critiques: