Critiques de livres

Des Souris dans un labyrinthe

Des souris dans un labyrintheElisabeth Pélegrin-Genel
Des Souris dans un labyrinthe
Décrypter les ruses et manipulations de nos espaces quotidiens

Les Empêcheurs de penser en rond, La Découverte, 2010

Tout ou presque, tient dans le sous-titre de ce petit essai, à lire pour apprendre à regarder la mise en scène des espaces ─ privés, publics et des entreprises ─ que l’idéologie néolibérale nous a concoctés. Nous avons tous remarqué la laideur agressive et l’uniformité des bureaux de Poste, des supermarchés, des zones périurbaines constellées de grandes surfaces «discount» et de bretelles d’autoroute. A quoi ça sert, tout ça? A faire du client d’un restaurant un contremaître qui surveille le travail des autres, par exemple. Un livre à lire pour pratiquer un peu l’autodéfense intellectuelle.

Antarès, volume 2

Léo
Antarès, volume 2
Dargaud, 2009

Dans cette série commencée en 1993 avec le cycle "Aldébaran" (5 volumes) et poursuivie avec "Bételgeuse" (5 autres albums), le dessinateur-scénariste Léo nous emmène dans les toutes prochaines colonies terriennes, sur des planètes plus ou moins semblables à la nôtre. Attachez vos ceintures ! Les personnages n'ont rien de surhumain. La force de cette saga est justement de mettre en avant les fragilités, les inerties et les questions quqe se posent Kim, Marc, Alexa, Driss, Pad - chaque album amène son lot de nouveaux personnages. Et le plus important n'est pas celui qu'on connaît le mieux. Qui est la mantrisse ? Que veut-elle ? Quelles relations cherche-t-elle a nouer avec le "groupe" constitué par Driss et Alexa ? Dans ce dernier volume (intitulé sobrement "Antarès, volume 2"), les principaux membres de ces initié-e-s partent à la découverte d'une planète proche de l'étoile Antarès, dont la faune et la flore, quasi inconnues, ne représentent pas le moindre des mystères. D'étranges disparitions ont eu lieu parmi les "scouts" débarqués sur ce monde nouveau. Mais le suspens demeure et on attend déjà les prochains albums avec une impatience sidérale.

Pierre Genier (paru dans Le Temps le 21 mars 2009)

Pages