Lee Durkee, "Mississippi Driver", Flammarion, 2021, 36.- CHF

Le nouveau bulletin de Noël est arrivé!

Difficile de dire qui, du chauffeur, de son véhicule ou de sa clientèle, est le plus mal en point. Cela se déroule à Gentry, petite ville imaginaire située dans le coin le plus misérable de l’État le plus pauvre des États-Unis, le Mississippi. S’il songe avec amertume à son échec comme professeur de littérature, Lou Bischoff se sent plus à l’aise à voir défiler toute la détresse humaine sur la banquette de son taxi qu’à corriger des dissertations au contenu raciste. Il s’intéresse au bouddhisme pour tenter de cesser de gratifier de doigts d’honneur les autres automobilistes et les feux rouges. Il enchaîne ses courses sous amphétamine et boisson énergisante en proie aux tics et aux TOC, aux voix et aux visions, avec pour garde-fou l’injonction de ne jamais faire d’appel de phares aux OVNIS. C’est toute une cour des miracles qui défile dans son taxi défoncé, toutes les facettes de la pauvreté, de la solitude, des maladies et des addictions. Le regard du chauffeur oscille entre répulsion et moments d’empathie qui lui permettent de percevoir au fond de ces êtres une étincelle d’humanité. Un récit éblouissant dans lequel l’humour ravageur est la condition de survie au réel le plus sordide. MD

Retour à la liste